PARIS A CONTRE-COURANT

Publié le par vialattensport

A un moment donné on s’est demandé si Paris avait bien conscience de l’enjeu, si Paris savait que ce premier match à Anfield était primordial pour démarrer au mieux sa campagne européenne 2018-2019. La réponse est sans aucun doute non. Les parisiens ont sombré hier à Liverpool en s’inclinant 2-3 au terme d’une prestation pathétique.

Difficile de croire au terme des 90’ que le PSG venait de disputer un match de Ligue des Champions, qui plus est face au finaliste de l’an dernier : Liverpool. La différence d’intensité entre les deux équipes était criante. Les Reds avait plus faim. Comment l’expliquer ? Avec Paris on ne sait plus trop… à chaque fois que le club doit montrer qu’il est capable de rivaliser avec les meilleurs  pendant toute la durée d’un match il y a toujours quelque chose qui cloche. Hier tout clochait ou presque… seuls Areola, Silva et Kimpembe sont sortis du lot, enfin on se comprend…

Bernat était largué, sa faute sur le penalty est incompréhensible quand on sait que Kimpembe et Marquinhos couvrait derrière. Meunier a été dépassé en deuxième mi-temps. Le milieu s’est fait mangé tout cru, aucune cohérence au niveau des déplacements, un Marquinhos à la rammasse au poste de 6, un Rabiot essayant de tout faire sans pouvoir en être capable et un Di Maria...vous l’avez-vu vous ? Moi seulement quand il a quitté la pelouse en fin de match pour être remplacé. En attaque alors là c’était le pompon. Chacun faisait ce qu’il voulait et en plus de cela c’était du grand n’importe quoi. Neymar n’a rien fait de bien, a surjoué, Mbappé ne défendait pas, pensant sans doute que ce n’était pas nécessaire, après tout ce n’était que Liverpool en face... et Cavani trop esseulé ne pouvait être que l’ombre de lui-même.

Enfin bref, ce match a au moins pu témoigner d’une chose, Paris va devoir comprendre que la Ligue des Champions ne se gagne pas en marchant et en regardant jouer. Elle se gagne en mettant une intensité folle à tous les niveaux. Le talent ne suffit pas dans cette compétition, tous les clubs ayant eu un passé glorieux en LDC en sont les témoins.

Si le match d’hier soir n’a pas ouvert les yeux au PSG alors en effet ce n’est que peine perdue pour la suite...

photo ouestfrance

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article